jeudi 22 avril 2021
par  SudEducation06

Reprise du 26 avril : attention danger  ! (Tract du 21 avril)

Le ministère avait trois semaines pour préparer la reprise. Il n’a strictement rien fait et s’apprête à envoyer élèves et personnels au casse-pipe. SUD éducation soutiendra les équipes décidant de se mettre en droit de retrait et met à disposition son préavis de grève. SUD éducation appelle d’ores et déjà les personnels à se réunir pour définir leurs revendications et choisir leurs moyens d’action. Face à l’irresponsabilité du ministère, voici nos exigences :

1. Vaccins

Les annonces concernant les créneaux réservés pour les personnels de plus de 55 ans sont très insuffisantes : seulement 13,26% des personnels concernés, catégories entières exclues de la mesure (PsyEN, CPE, AED...), créneaux difficiles à obtenir. Encore une fois, le ministre met en danger la santé des personnels en rouvrant les écoles le 26 avril dans ces conditions. SUD éducation revendique que dès à présent la vaccination soit rendue possible pour tous les personnels qui le souhaitent. Au-delà, SUD éducation revendique la levée des brevets sur les vaccins.

2. Tests

La règle de la fermeture des classes dès le premier cas devrait être maintenue. Sauf qu’en l’absence d’une politique de tests ambitieuse, elle sera de fait caduque. Les campagnes de tests organisées jusqu’à présent sont en nombre très insuffisant, et les tests naso-pharyngés sont peu acceptés par les élèves. SUD éducation revendique dès à présent la mise en place de campagnes massives de tests salivaires ou d’auto-tests gratuits et le respect d’un protocole de fermeture de classes permettant de briser les chaînes de contamination.

3. Protocole sanitaire

Les protocoles sanitaires successifs mis en œuvre par le ministère ont prouvé leur inefficacité, et ont dégradé les conditions de travail des personnels. Ceux-ci sont les mieux placés pour décider des mesures à mettre en œuvre : SUD éducation revendique que partout où les personnels le jugeront nécessaire, des dédoublements soient mis en place dès à présent, en particulier en collège, et dans la stricte limite des obligations de service des enseignant-e-s. Masques et gels doivent être fournis en nombre et gratuitement.

4. Plan d’urgence

Pour faire face à la crise de manière durable, il s’agit au-delà de ces revendications immédiates de recruter massivement pour permettre une baisse des effectifs sans diminution des heures de cours en présentiel. C’est le sens du plan d’urgence pour l’éducation que revendique SUD éducation depuis le printemps 2020 et pour lequel une mobilisation d’ampleur est plus que jamais nécessaire.



Articles les plus récents

lundi 29 mars 2021
par  SUDEDUCNICE

AESH : en grève le 8 avril  ! – Dossier complet

Le 8 avril, c’est la grève nationale des AESH, appelée par SUD éducation et l’intersyndicale SUD-CGT-FO-SNALC-SNCL, contre les PIAL, pour des augmentations de salaires et pour un vrai statut ! Tracts, affiches, communiqués...

samedi 23 janvier 2021
par  SUDEDUCNICE

En grève et dans la rue le mardi 26 janvier !

Mobilisons-nous pour nos salaires, pour nos conditions de travail, pour les postes.
Exigeons la revalorisation et Un autre budget pour l’éducation !

MARDI 26 JANVIER

MANIFESTATION 10H30 PLACE GARIBALDI À NICE

jeudi 14 janvier 2021
par  SUDEDUCNICE

Battons-nous pour nos salaires  ! En grève le 26 janvier

Le ministre Blanquer a annoncé en grande pompe une augmentation de 400 millions d’euros (soit 29 euros bruts mensuels par agent-e) pour les personnels de l’Éducation nationale inscrite dans le projet de loi de finances 2021. C’est une somme dérisoire rapportée aux plus de un million cent-trente-mille personnels dans l’Éducation nationale. Alors que les salaires stagnent voire baissent depuis de nombreuses années, l’heure est à la mobilisation pour imposer de réelles augmentations de salaires sans une nouvelle dégradation de nos conditions de travail.

Vous trouverez le matériel de SUD éducation : tract, affichette.

lundi 7 décembre 2020
par  SUDEDUCNICE

Chercheurs..pas Traders...mobilisation à NICE

Les organisations signataires appellent toutes et tous les étudiant·es et collègues à se réunir massivement en assemblées générales, à se mettre en grève le JEUDI 10 DECEMBRE et à rejoindre les manifestations et rassemblements partout sur le territoire pour que la « loi de programmation de la recherche » ne soit pas promulguée et pour le retrait de la « loi de sécurité globale », pour la défense de nos droits et des libertés universitaires, pour la réouverture des universités aux étudiant·es avec les moyens humains et matériels nécessaires.

Rassemblement sur Nice à l’appel des enseignents-chercheurs, chercheurs, BIATSS et ITA réunis en
AG le 24 novembre 2020, et les organisations syndicales CGT FercSup 06, SNASUB-FSU, SNCS-FSU, SNESUP-FSU, SUD Education 06.

mercredi 11 novembre 2020
par  SUDEDUCNICE

10 novembre : un succès qui en appelle d’autres  !

Les personnels de l’Éducation étaient massivement en grève aujourd’hui : les remontées de terrain de SUD éducation montrent que la grève a été puissante aujourd’hui, malgré l’entrave au droit de grève dans le premier degré que constitue la déclaration d’intention préalable. Dans le second degré, la grève a été majoritaire dans les collèges. Dans le premier degré, la grève du 10 novembre a montré l’exigence des personnels en termes de remplacements, et de réduction des effectifs : de nombreuses écoles étaient fermées sur l’ensemble du territoire malgré le service minimum d’accueil.

mercredi 11 novembre 2020
par  SUDEDUCNICE

PPPE : un nouveau parcours flou, précipité et qui ne règle pas l’essentiel  !

Fiche et analyse – PPPE : un nouveau parcours flou, précipité et qui ne règle pas l’essentiel  !

Le 8 octobre dernier, une réunion d’information concernant le Parcours Préparatoire au Professorat des Écoles (PPPE) s’est tenue. SUD éducation était présent et a pu constater le caractère flou de ce nouveau parcours et la méthode autoritaire du ministère pour faire passer ses réformes le plus rapidement possible. Le PPPE est un projet de licence multidisciplinaire pour les futur-e-s professeur-e-s des écoles, qui s’effectuerait pour partie en lycée (dans une sorte de classe préparatoire) et pour partie à l’université avec trois à quatre semaines de stage en école chaque année.

mardi 10 novembre 2020
par  SUDEDUCNICE

Toutes et tous en grève le 10 novembre : pour des demi-groupes, pour un plan d’urgence  !

Au-delà des dédoublements, pour pouvoir faire face à la crise sanitaire il faut créer des postes et construire des locaux pour baisser les effectifs. Pour cela, il faut immédiatement admettre comme fonctionnaires les candidat-e-s sur les listes complémentaires et les admissibles aux concours internes. Il faut un plan d’urgence pour l’éducation, comme le revendique SUD éducation depuis le printemps !

jeudi 3 septembre 2020
par  SUDEDUCNICE

Violence de l’extrême-droite sur les campus Niçois. L’ombre des années 1990/2000 ?

Ce mardi 1er septembre sur le campus niçois Carlone, des étudiants du syndicat « Solidaires Etudiant.e.s » ont été pris à partie par des membres d’un groupuscule raciste d’extrême-droite niçois étranger à l’Université. L’un des étudiants a dû être hospitalisé. Heureusement son pronostic vital n’est pas engagé.

mardi 1er septembre 2020
par  SUDEDUCNICE

Rentrée scolaire : l’impréparation se poursuit pour une rentrée explosive et anxiogène

Le ministère a publié dans la soirée du vendredi 28 août des fiches thématiques sur la restauration, l’EPS, l’éducation musicale,l’internat et les récréations. Ces fiches thématiques, sont publiées trop tardivement sans que les équipes puissent s’en servir en amont de la rentrée scolaire.

Depuis plusieurs mois, SUD éducation alerte sur la nécessité de préparer sérieusement la rentrée scolaire, et de donner les moyens aux établissements et aux équipes de préparer le plus sereinement possible une rentrée qui s’annonçait compliquée.
L’organisation de la rentrée relève pourtant de l’improvisation.

jeudi 27 août 2020
par  SUDEDUCNICE

Le guide des AED - 2020-2021

Aujourd’hui, dans l’Éducation nationale, 1 personnel sur 4 est contractuel-le : assistant-e-s d’éducation, accompagnant-es d’élèves en situation de handicap, assistant-es pédagogiques, enseignant-e-s et administratif-ves contractuel-le-s, agent-e-s d’entretien…

Les Assistant-es d’éducation et les Assistant-e-s pédagogiques travaillent sous des contrats de droit public de la Fonction publique d’État. Ces contrats offrent très peu de protections collectives : bas salaires, temps incomplets imposés, pressions sur les renouvellements de contrats… Les contrats qui offrent peu de garanties créent de la précarité. Sur le terrain, cette situation se traduit par le non-respect des missions des AED, une quasi-absence de formation, des abus d’autorité de la part du-de la chef-fe ou des CPE, la non-reconnaissance du rôle pédagogique et éducatif du travail, l’absence de fiches de poste précises (avec pour conséquence la multiplication des tâches demandées, qui peuvent être assez éloignées des missions).

Se défendre pour faire respecter nos droits ! C’est l’objectif de ce guide qui s’adresse plus particulièrement aux personnels effectuant des missions de surveillance et d’éducation, AED et AP. Connaître ses droits et les faire respecter est un premier pas, mais nous devons aller plus loin et exiger de véritables améliorations dans le statut et dans les conditions de travail des personnels de Vie scolaire. Ce guide consacré aux droits des AED et des AP a été écrit à partir de l’expérience de militant-e-s syndicaux-ales AED et AP.
La Fédération SUD éducation, syndicat de lutte, revendique la titularisation de tou-te-s les précaires de l’éducation, sans conditions de concours ni de nationalité, la réduction du temps de travail et l’augmentation des salaires. SUD éducation revendique un vrai statut d’éducateur pour les personnels des équipes de Vie scolaire, sans limite dans le temps. Nous pensons que la précarité au travail doit disparaître au même titre que la précarisation généralisée de la société. C’est pour cela que SUD éducation se bat pour une autre école et une autre société, à l’opposé des politiques libérales et réactionnaires du gouvernement.

mardi 25 août 2020
par  SUDEDUCNICE

LE 7 SEPTEMBRE, TOU.TE.S DEVANT LE TRIBUNAL DE NICE CONTRE l’EXTREME DROITE ET LES VIOLENCES POLICIERES !

Jeudi 9 mai 2019 à Nice, à la fin d’une manifestation syndicale contre la casse des services publics qui s’était déroulée de manière très calme, 4 militant.e.s (Solidaires, FSU) ont été violemment interpellé.e.s et mis.es en garde à vue pendant 24h sans raison.

Alec, Dany (Solidaires étudiant.e.s), Delphine et Olivier (professeur d’histoire géographie au lycée Calmette) sont alors accusé.e.s de violence, outrage et/ou rébellion.

Les témoignages concordants ainsi que les images et vidéos prises ce jour là montrent pourtant à quel point ces accusions sont sans fondemen

mardi 30 juin 2020
par  SUDEDUCNICE

3 JUILLET 12H30 Rassemblement devant le rectorat de NICE

RÉGULARISATION SANS CONDITIONS
RASSEMBLEMENT VENDREDI 3 JUILLET À 12H30 DEVANT LE RECTORAT POUR EXPRIMER NOTRE COLÈRE
1 DES CHEF·FES DE SERVICES QUI VOUS FONT TRAVAILLER PENDANT VOS A.S.A. ?
Certains collègues nous ont fait remonté qu’ils·elles avaient été sollicité·es pendant leurs A.S.A.par leurs (...)

Agenda

<<

2021

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Sites favoris


15 sites référencés au total

Sur le Web

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 29 avril 2021

Publication

772 Articles
Aucun album photo
9 Brèves
15 Sites Web
6 Auteurs

Visites

78 aujourd’hui
114 hier
984831 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés