Une rentrée aux rythmes de l’austérité

dimanche 31 août 2014
par  SUD Education NICE
popularité : 2%

 L'AUSTÉRITÉ • C'est nous qui la payons !

Médiapart a rendu publique début juillet le « dossier ministre » remis par l’administration à B. Hamon au moment de sa prise de fonction. Sur le budget et les postes, c’est éclairant.

La Direction générale des affaires scolaires (Degesco) explique ainsi :

  • que les postes créés ne permettent pas de faire face à la croissance démographique et à la restauration d’une année de formation professionnelle ;
  • qu’en 2013, les « créations de postes » n’ont eu aucun effet sur le ratio entre nombre d’enseignant-e-s et nombre d’élèves, elle prévoit qu’en 2014 cela va empirer ;
  • que la programmation de + 60000 postes prévue par la loi de « refondation » ne sera pas réalisée ;
  • que rien n’est prévu pour faire face à l’accroissement du nombre d’élèves en termes de postes de surveillant-e-s, CPE, infirmier-e-s, etc.

La priorité de cette rentrée est donc de construire la mobilisation contre les politiques d’austérité, pour un autre budget (pour l’école publique et pour toute la société), pour un autre usage des richesses, qui sont produites par les salarié-e-s.

 NOUVELLE MINISTRE • Ni regrets ni joie

Nous ne regretterons ni Peillon, ni Hamon. Et la nomination de Najat Vallaud-Belkacem comme Ministre de l’Éducation Nationale ne donne pas un bon signe : on savait déjà qu’elle était libérale et c’est elle qui, après les avoir un temps promus, a défendu l’arrêt des ABCD de l’égalité – en tant que Ministre du droit des femmes (!) – pour répondre à l’agitation réactionnaire suscitée par ce dispositif promouvant l’égalité des sexes.

 NOUVEAU GOUVERNEMENT • MEDEF content

La Valls Hollandaise se danse sur un rythme particulier : 3 pas en arrière pour le plus grand nombre, 2 pas en avant pour les plus riches.

Nous ne trompons pas de musique en disant que cette politique ne « marche » pas ; elle a l’effet recherché : un transfert de toujours plus de richesses vers les plus riches.

Le changement de gouvernement ne changera rien sur le fond, la condition pour faire partie du nouveau gouvernement étant d’être totalement en phase avec la ligne libérale du duo Valls/Hollande. D’ailleurs, Pierre Gattaz, le Président du MEDEF, s’est dit très satisfait du remaniement et affirme que « C’est une bonne décision »…

Pour obtenir les moyens nécessaires à une année scolaire décente, SUD éducation appelle l’ensemble des collègues à :

- Se réunir en AG d’établissements et de villes
- Mettre en débat la question des moyens et les perspectives de grève
- Lutter collectivement contre les classes trop chargées

POUR VOUS TENIR AU COURANT DES LUTTES, DE L’ACTUALITÉ SYNDICALE : WWW.SUDEDUCATION.ORG


Commentaires

Navigation

Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 3 octobre 2019

Publication

733 Articles
Aucun album photo
9 Brèves
15 Sites Web
5 Auteurs

Visites

42 aujourd’hui
196 hier
866786 depuis le début
6 visiteurs actuellement connectés